Jump to content
Guest

L'avenir

Recommended Posts

Guest

Helloooooo :31:
C'est mon tour de vous proposer un petit sujet.... plus d'échange que de débat !
Beaucoup d'entre nous sont encore au stade des études voir très tot dans les études.
Mais maintenant, j'ai remarqué que dans bien des cas, on nous mets la pression sur notre avenir ! Alors quittes à en parler, faisons le entre friends, ce sera plus sympa !

En plus de ca, j'ai déjà pu constater que les avis peuvent carrément différer selon la personne. Ca m'intéresse d'avoir votre expérience, et votre vision de l'avenir !

Est ce que vous aimez prendre des risques ou avoir un chemin tout tracé ?
A votre avis, est ce qu'on peut encore se permettre de rever, avec tout le chomage qu'il y a en ce moment ?
Est ce qu'il se pourrait que l'avenir est ailleurs ?

Allez, venez donner votre avis :D

Personnellement, je pense qu'on peut encore rever, il suffit d'etre près à sacrifier quelques choses.
Avant le bac, mon destin était plutot tout tracé. J'avais énormément de pression du coté de mon père, et j'étais censée devenir une petite prof de langue.
Sauf que j'ai perdu toute motivation à partir de la première année.

Depuis deux ans, je suis en formation de bibliothécaire, encore une fois parce que je n'ai pas été assez courageuse pour m'émanciper. Sauf que voila... Fin d'année, avec un diplome en poche, soit je me secoue et je fais ce que j'ai envie tant que je le peux, soit je fais 50 ans d'un travail pour lequel je n'ai pas de passion !

J'ai eu de la chance. Je ne suis pas en couple, et j'ai pas d'obligations familiales. Finalement, c'est l'argent qui manque. Mais a force de persévérence, je vais pouvoir me réorienter en animation 3D :26: Je vois enfin la vie autrement !

Je suis donc personnellement le genre à prendre des risques. mais j'ai envie de dire qu'aujourd'hui, on est assuré nulle part !

Et je pense effectivement, que dans certaines filières, les vraies opportunités sont a l'étranger...

:30: A vous !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bin moi... Je sais pas c'que j'veux faire plus tard ! xD

Et comme tu le dis Mika-Red, on nous fiche de plus en plus la pression ! J'sais même que la date butoire est le 20 mars enfin il me semble) ! Je sais que c'est encore loin, mais le temps passe tellement vite qu'il n'est vraiment pas sûr que j'aurai une idée concrète de ce que j'veux devenir plus tard d'ici-là...

De plus, ça m’embêterait un peu de "perdre" une année...

J'ai bien quelques pistes par-ci par-là, comme être développeur dans le domaine des jeux-vidéos (c'est très vague je le confesse), j'ai visité la fac de Physique-Chimie de Strasbourg sans que ça fasse "tilt" dans ma tête, etc...

Dernièrement, c'est le domaine du journalisme qui est sur la table ! C'est vrai que ça pourrait être un job sympa, sans doute dur mais qui peut-être passionnant ! J'aimerai surtout devenir journaliste dans le domaine des jeux-vidéos (j'suis un gamer dans l'âme... ^^), voire pit'être dans le domaine du loisir, comme le cinéma par exemple même si il n'y a pas non plus des écoles/facs spécialement basée sur ce que je recherche en particulier

En plus de ça, y-aurait une école de journalisme à Strasbourg et donc une possibilité de prendre un appart' en colocation avec mon meilleur ami, même si je sais pas comment on arriverait à se dépatouiller ensemble ! x)

En plus de tout ça, j'ai de moins en moins de motivation à travailler en classe, pit'être parce que c'est plus dur que je m'imaginais ou qu'il faut travailler d'une manière que je n'arrive pas à atteindre, je sais pas vraiment...

Bref ! Wait and see donc ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, l'avenir ! Le truc qui ne me fait absolument pas fantasmer.

Après le bac ? Néant. Je suis comme le sans-cœur de mon avatar avec le fruit paopou : Perplexe. Études ? Projets ? Qu'est-ce que c'est ? Comment on fait ? Il y a tellement de choix, mais ils sont tellement restreints par tes capacités. Tu dessines bien et tu veux bosser dans l'art ? Tu aimes le dessin ? Et bien fais-toi plaisir et va face à la concurrence avec ton manque total d'esprit de compétition ! Tu veux faire un bac L ? Bah tu auras moins de chance d'entrer dans une bonne école (bon, ok, ça c'est de la mauvaise foi parce que c'est pas vrai). Enfin bon, ton bac, il faudrait que tu l'aies. Tu es en seconde ? Oh, c'est une année peinarde, parce qu'après en première et en terminale tu vas devoir préparer ton projet d'avenir avec tes études supérieurs, puis le bac aussi ! Comment ça, tu trouves ça dur la seconde ? Meuh non, c'est trop facile, 'faut être une vraie merde pour trouver ça difficile ! Quoi, tu trouves ça vraiment difficile ?!? Bah ma vieille, je peux plus rien pour toi. T'as qu'à pas être flemmarde, aussi !

Voilà, j'ai l'impression qu'on me dit ça tous les jours...

Quand je vois ceux qui sont pressés de quitter leur maison, de se trouver un appart', d'avoir leur propre argent et d'être tout à fait autonome, je ne comprends pas. Je suis une petite fille à ses parents qui a peur de tout ça. Surtout que ma lenteur en absolument tout m'empêche de faire tout ce que je veux à temps. Donc m'occuper d'absolument tout toute seule, non.

Bref, l'avenir : ma plus grande hantise !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Volition -> Comme si il n'y avait qu'en France qu'il était difficile d'avoir un travail qui nous plaise réellement et/ou un bon avenir, faut arrêter avec ça !

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était une boutade, on se calme.

Cela dit la France reste le pays le plus pessimiste au monde et était le plus accro aux antidépresseurs il y a pas si longtemps donc il y a une part de vérité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'avenir... Sujet intéressant!

Pour ma part, je me vois riche et célèbre.

Ouai, bon. Actuellement, je voudrais être scénariste-réalisatrice pour des films d'animation 3D réalistes, plus axés vers les adultes.

Enfin, sinon, mon avenir, il existe, mais je ne le connais pas! Je suis en première année de fac d'Arts du Spectacle à Nanterre, et je n'ai absolument aucune idée de si je vais faire une école après, une prépa... Je n'en sais rien. Et je ne stresse pas. Enfin, si, je stresse d'avoir des mauvaises notes. Mais sinon... Bah! Je suis jeune, et j'ai un an d'avance! Je vis dans une famille relativement aisée, dans une région de la France très privilégiée ( Campagne, mais près des transports pour aller sur Paris. ) . Mes parents se fichent du métier que je veux faire, tant que je reste sérieuse et que j'aime ce que je fais.

En fait, j'ai tellement de chance, que je ne stresse pas trop pour mon avenir.

Par contre, un sujet intéressant, c'est la pression qu'on nous met pour choisir notre avenir. D'un coté, c'est mal.

Les étudiants sont jeunes, et on a de plus en plus d'années d'études. Qu'on nous foute la paix! Qu'on nous laisse profiter! Comme si j'avais envie de passer les années les plus fraîches de ma vie ( 18-25 ans, on va dire. Mais en vrai, l'âge ne signifie rien, et on est pas vieux à 45 ans.) à étudier d'arrache pied, tout ça pour un bout de papier qui certifie que je suis assez intelligente pour qu'on me tolère dans une entreprise! Comme si je voulais me couper de toute vie sociale en allant en fac de médecine? En seconde, je voulais (Je veux toujours) passer mes journées à jouer, à me rouler dans l'herbe, découvrir le monde, et manger des gâteaux avec mes amis, en écoutant de la musique! Parce qu'à 14 ans, comme à 17 ans, je suis toujours une enfant.

Mais d'un autre coté... La France en crise, le chômage! Il est de plus en plus dur de trouver du travail. Alors c'est pas plus mal, qu'on nous mette la pression pour trouver sa voie, quelque part, ça sécurise. Tu fais tes études, tu as ton diplôme, tu es certifié assez intelligent pour avoir un "bon" travail ( entendez par "bon" un travail cliché genre médecin, avocat... ) , tu ne sera pas au chômage comme le petit glandeur du fond de la classe qui survit grâce aux allocations.

Quelque part, oui, c'est bien qu'on nous mette la pression pour notre avenir.

Sans compter qu'on arrête d'être un "enfant" de plus en plus tôt: Avant, si tu amenais une bouteille de rouge, t'étais un gangster. Maintenant, tu fume ta première clope à 12 ans, ta première cuite à 13 ans, ton premier joint à 14 ans, à 15 ans, le piercing hideux sur la langue, et à 16 ans, t'es enceinte. J'exagère. Mais regardons cette génération de 2000, élevée aux smartphones et à facebook, je ne suis pas si loin de la vérité...

Alors là, question pertinente: Quel avenir pour tous ces jeunes, dans une société en crise (Même si il faut relativiser) , avec l'éducation nationale qui se barre en cacahuète périmée sans sel, le marché du travail de plus en plus rude, et les mentalités qui changent, pas forcément en bien?

Quel avenir nous ont laissé nos parents, et quel avenir laisserons-nous à nous enfant?

Un débat compliqué. Je n'ai aucune solution, de mon point de vue d'ado naïve et privilégiée.

(Enfin, moi je serai riche mdr)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

KH4EVER >> Ne t'inquiètes surtout pas, c'est souvent à ton age qu'on a le plus de chance de se tromper ! Parce qu'on arrive en terminale, d'un coup, et on avait vraiment pas pensé à tout ca avant, après tout. On a autre chose à envisager !
Personnellement, l'année de mon bac, je pensais surtout à avoir de bonnes notes et à réussir mon bac ! Pas à passer des concours, etc... Surtout qu'on ne nous aide pas !
On a pratiquement aucune orientation, à part les facs "bateaux" tel Science, Médecine ou Lettres.
Ce qu'on ne se rend pas compte, c'est qu'il existe énormément de formations qui sont des petits bijoux... Il faut juste savoir ou chercher !

Alors honnetement, n'est pas peur de te tromper xD Si tu savais le nombre de personnes qui se réorientent en première année de fac ! Il y en a tellement qu'il y a des tremplins et des formations mis en place pour gérer ce genre de public ! XD

SongOfStorm>> Honnetement ? J'étais exactement comme toi quand j'ai quitté le lycée ! J'ai pris vraiment une fac au PIF (j'avais des bonnes notes en anglais -> Fac d'anglais wouuuuuh~~), juste pour pouvoir rester chez moi.
Finalement, je suis à Lille depuis deux ans, ma famille sur Orléans, et extremement dur... Mais finalement, je m'y suis habitué, et l'avantage, c'est qu'on a vraiment plus de temps pour soi.

Après, je ne pense pas que tu aies encore trouvé la chose qui te fasse vibrer donc ce que je dis ne te diras surement rien du tout, et ca ne s'adapte pas à tout le monde, mais je sais que personnellement, maintenant que je sais ce que je veux, je suis prete à tout... presque à partir au Japon pour ca x) !

Mais d'après ce que j'ai compris, tu es en seconde, non ? Faut pas écouter les personnes qui te mettent la pression comme ca, parce que je pense qu'a peu près tout le monde à une grosse baisse de motivation en début de lycée, et tout le monde trouve ca dur. Personnellement je suis une assez bonne élève, mais j'ai fait une vraie chute libre en seconde !

Volition & KH4EVER >> Je suis d'accord avec l'un comme l'autre. C'est partout la galère, mais disons qu'il y a des pays qui savent mieux donner envie aux jeunes de bosser que le notre :)

Firtina >> Morte de rire ! XD
Et bien au moins, toi t'as de l'ambition ! XDDD
Je suis totalement d'accord pour tout ce que tu as dit. Je pense qu'on devrait arreter de nous mettre la pression à la fac ! On devrait avoir le temps d'expérimenter, et de se tromper, recommencer. Et malheureusement, c'est parfois pas aussi simple !
Personnellement, je n'ai pas encore dit a mon père que je comptais me réorienter, car c'est a cause de lui que j'ai fait autant de mauvais choix auparavant (La pressiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiion ><)

Mais en meme temps, oui... la situation actuelle fait que c'est aussi pour nous, et pour éviter qu'on se prenne un mur, parce qu'on a visé trop haut sans voir aussi la réalité du marché de l'emploi.
J'ai envie de dire qu'aujourd'hui, on ne peut que compter sur soi meme, et faire ses preuves, construire SON propre avenir ! Je suis une grande fan du modèle du self made man, et je pense que les compétences réelles des gens devraient compter tout autant que leurs diplomes !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le self-made man.... Tu sais, c'est presque une utopie, ça.

Bien sur que ça existe. Tu prends Walt Disney, Charlie Chaplin. Tu peux même prendre Black M ! ( Que je ne considère pas comme un exemple, mais rendons-nous compte de la réalité, qui est qu'il est bourré de fric. )

Mais combien de jeunes pleins d'espoir ont échoué, pour une poignée de self-made man qui ont réussit? Combien de gens ont laissé tomber les études, en pensant que leurs idées seules leurs suffiraient à trouver la postérité?

Personnellement, je trouve scandaleux, de voir qu'un abruti comme Black M ou Maître Gims (Oui, désolée, j'ai du mal à les considérer autrement.) soit plein aux as, tous ça parce qu'ils chante des chansons aux paroles minables. Alors qu'à coté, un gars qui s'est saigné pour avoir son diplôme de professeur des écoles n'est pas sur d'avoir du travail à la prochaine rentrée, parce qu'il faut faire des économie !

Le self made-man, ça doit rester une utopie, un idéal lointain, qui nous motive. Aujourd'hui, avoir des idées, ça ne suffit pas. (Sauf pour les exceptions qui confirment la règle) . Enfin, je ne pense pas cela suffise. Malheureusement, même si ce n'est pas "normal", même si ça n'est pas ainsi que ça devrait se passer, pour s'assurer un "avenir" , les bouts de papiers sont généralement la meilleur option...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Ah mais ca c'est clair, c'est une utopie !

Je n'oserais meme pas espérer le contraire malheureusement !

En fait, ca a marché, il y a très longtemps, quand il y avait encore du boulot ! Maintenant, vu qu'on a un poste pour vingt ou trentes candidats, bien sur que le diplome est indispensable, parce que si tu as dix personnes qui se débrouillent aussi bien, c'est la seule chose qui permet de faire encore un choix équitable.

M'en parle pas x) Y'a le bon self made man et ceux qui réussissent en surfant sur le commercial et la mode... c'est clair que quand d'autres meurent de faim dehors, y'a de quoi dégouter des fois.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Moi mon projet est tous tracé, mais après ce qui est dur c'est de trouvé du boulot et avec tous ce chômage ça me fou la trouille, j'ai tout le temps peur de pas trouver et rester à jamais au chômage, mais je garde espoir quand même...

J'ai été dans une école d'Animalerie et j'ai eu cette année mon Bac Pro TCVA (Technique Conseil Vente en Animalerie) et je cherche du boulot dans ce domaine.

J'ai eu beaucoup d’échecs, beaucoup de faux espoir, c'est super dur de trouver du boulot de nos jours et ça m'angoisse...

Mais je garde quand même espoir surtout que j'ai trouvé un Magasin qui recherche pour un CDD d'1 an qui pourrait tourner au CDI et mon CV semblait plaire au employer et leur patron devrait me rappeller demain ou Samedi, j'ai grave la pression car dans ma tête les patron sont tous des gros sadique qui veulent te faire transpiré de stresse x)

Si je parviens à trouvé dans ce domaine, j'y resterai plusieurs années, mais j'aimerais beaucoup plus tard travailler en Ornithologie, car j'ai une grande passion pour les oiseaux, j'en ai 3 apprivoisés chez moi, bientôt 4 et ça serait le paradis pour moi de trouver un métier qui me correspondrait dans ce domaine.

Mais en animalerie aussi il y a des oiseaux, alors pour l'instant je reste là dedans.

Mais oui ce qui met le plus la pression c'est que quand tu cherches du boulot, pleins de candidats sont passés avant toi et d'autres vont sans doute passé après toi et c'est pas évident de réussir à faire mieux que tous les autres.

Mais ça me fait drôle d'être arrivé à cette étape, parce que je me souviens que déjà quand j'étais gamine, j'avais peur de pas m'en sortir dans la vie quand j'aurais finis l'école, maintenant j'ai quand même plus confiance en moi car je sais ce que je veux faire, mais j'angoisse quand même pas mal à cause de la difficulté pour trouver un emploi.

Mais bon, je croise les doigts pour que celui que j'ai trouvé aujourd'hui soit le bon !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Ooh c'est déjà super que tu aies pu faire des études dans un domaine qui te plait !

En tout cas, ce n'est pas grand monde qui peut se targuer d’être décidé dès le bac, mine de rien ;)

Je croise les doigts pour que ce soit la bonne cette fois !

PS : C'est totalement vrai ! Je SUIS SURE que les patrons se défoulent sur les petits candidats et qu'ils veulent vraiment les faire mourir de peuuur

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Ouais c'est vrai, j'ai pas mal d'amis qui ne savent pas quoi faire plus tard ou qui se contente de faire des petits boulots pas forcément passionnants juste pour gagner leur vie.

Du coup quand je vois ça je me considère chanceuse d'avoir travailler dans le milieu professionnel pendant mes 3 années de Lycée.

Mais oui, surtout quand je débutais et que j'ai eu mes premiers stages, les patrons me donnait grave la pression c'était horrible...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

C'est exactement ca ! Ou alors ils sont obligé de laisser tomber des opportunités parce qu'ils sont en couple. J'en connais plein qui font ca... Après bon, c'est un choix, le tout c'est de ne pas le regretter ensuite ;)

Je connais ca. C'est frustant, surtout quand malgré le fait que tu prouve ta valeur, ils ne te font TOUJOURS pas confiance...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

L'avenir...? Interessant... :39:

Moi je pense avoir un métier tout tracé , il faut juste que je me donne les moyens d'y arriver :P. Je pensais a dévellopeur de jeux vidéos ou bien a graphiste ou quelque chose dans le genre ... Après est-ce que je vais trouvé du boulot ? je ne sais pas mais j'espère au moins ne pas rester au chomage pendant 7 ans après ma sortie d'étude :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi, je sais ce que je veux faire : chimiste!

Je suis une petite férue de sciences, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai choisi l'enseignement d'exploration sciences & laboratoire.

Ce qui m'intéresserait, ce serait de travailler sur le développement de médicaments (chimiste médicinale donc).

J'ai beau savoir ce que je veux faire, mais où aller après le bac... Je préfère me pencher sur mon orientation dès maintenant, car l'année prochaine c'est le TPE et le bac de français, puis les autres épreuves du bac, alors je pense que serais plus centrée sur les révisions...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Merci à vous deux pour vos réponses ;)

Fyro >> On est a peu près dans le meme domaine tous les deux et MINE DE RIEN malgré ce qu'on pourrait croire, y'a du boulot. C'est comme partout y'en a pas des milliers mais y'a quand meme de quoi faire !

Equinoxe >> Aaaah j'aime les sciences aussi xDDD mais les sciences ne m'aiment pas malheureusement TT /BAM/

C'est une facon de procéder ! Si au moins tu es sure de toi tu as moins la pression !

Après, je sais par expérience que le lycée peut faire changer bien des choses x) !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après, je sais par expérience que le lycée peut faire changer bien des choses x) !

On dit toujours que la 2nde permet de voir nos centres d'intérêts, et pour l'instant, mes notes en chimie sont excellentes, donc je pense que pour l'instant ça va ^_^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Boaf, le seconde qui montre les centres d'intérêts... C'est bien entre la 3ème et la seconde que je me suis mise à adorer les jeux vidéos. Mais la seconde en elle même n'a rien pour me décider!

Surtout qu'à part l'SES, si tu fais une seconde générale comme la majorité des élèves, il n'y a pas de changement dans les matières. Dans ces cas là, je vois mal comment la seconde peut nous orienter pour notre avenir..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne chance à tous, en espérant que vous réussirez ce que vous entreprenez ;D !

Mais si les patrons (non, pas du genre SLG x) !) mettent la pression, ce n'est certainement pas pour rien : savoir gérer son stress est vraiment très important et puis c'est normal qu'ils mettent les candidats à l'épreuve, sinon comment pourraient-il faire un choix concret entre tous ? Et puis, ça leur permet de savoir si personne ne s'est sur ou sous-estimé, voire de savoir si certains ont mentis dans leur CV...

Bon, ok, je suis allée un peut loin, là ^^'. Mais le monde du travail...il me semble si lointain, pourtant il est tellement proche...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Disons que ouais, malheureusement y'a pas assez d'options attrayantes pour nous permettre de choisir.
Et le PIRE, c'est qu'on a le droit qu'a UNE option.
On ne sait meme pas ce que c'est, mais vas y, c'est laaa feeete !
Moi je pense qu'on devrait pouvoir tester toutes les options en seconde ! Pour pouvoir mieux s'orienter en suite. Pas vrai ?

Mais bon, Equinoxe, je vois que c'est une passion que tu avais déjà avant ;)

Bonne chance à tous, en espérant que vous réussirez ce que vous entreprenez ;D !

Mais si les patrons (non, pas du genre SLG x) !) mettent la pression, ce n'est certainement pas pour rien : savoir gérer son stress est vraiment très important et puis c'est normal qu'ils mettent les candidats à l'épreuve, sinon comment pourraient-il faire un choix concret entre tous ? Et puis, ça leur permet de savoir si personne ne s'est sur ou sous-estimé, voire de savoir si certains ont mentis dans leur CV...

Bon, ok, je suis allée un peut loin, là ^^'. Mais le monde du travail...il me semble si lointain, pourtant il est tellement proche...

SLG .... :30:
C'est pas idiot ce que tu dis, mine de rien ! Après, je pense qu'a part en étant patrons nous meme, on saura jamais ce que c'est... Du sadisme ou du bon sens? :51:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vos impressions et angoisses sont vraiment très intéressantes. Je compatis vraiment à votre situation parce que j'ai aussi été dans cette galère il y a plusieurs années. Comme désormais les études c'est fini pour moi, je peux prendre du recul sur ma formation et mes perspectives d'avenir qui ont énormément évolué au fil des années. Ca vous donnera une idée en quoi les rêves sont parfois difficiles à atteindre et que les choix faits le sont pas réalisme de la situation.

Braiffe, aussi loin que je m'en souvienne, je voulais être journaliste. J'étais curieuse de tous les sujets (musique, actualité, sport, cinéma etc), je tenais un blog d'actu consacré au tennis et à cette époque (fin du collège), je savais plus ou moins vers quoi me diriger. Arrivée en seconde, j'ai pas mal hésité pour le Bac à choisir (STG, L ou ES) et j'ai finalement opté pour le dernier car il correspondait plus naturellement à ma vision des choses. Ensuite, en seconde / première, on a commencé à nous interroger sur les métiers qu'on voulait faire et le journalisme s'imposait d'emblée. Le problème, c'est que les écoles étaient très difficiles d'accès. C'est à cette époque que je me suis tournée vers une licence en information-communication dans une université qui nous proposait ensuite de faire une année de préparation aux écoles de journalisme. Mon chemin était tout tracé, pensais-je. Manque de bol (ou chance ?), mon projet professionnel a bien évolué !

Dès ma première année de licence, nous avions droit à des stages, ce qui permettait ; d'une part de consolider notre projet pro' et d'autre part de découvrir le monde du travail. Et malheureusement, j'ai jamais pu chopper un stage en journalisme durant mes trois années de licence. En revanche, mon stage de L3 fut une vraie révélation puisque je le fis en Mairie où je découvris le fonctionnement d'une commune et ses activités. Ensuite, logiquement, j'ai poursuivi avec un master en communication où là j'ai fais un stage assez pourri en M1 et le dernier en M2 où je bossais dans une maison d'édition (c'est cool de faire des bouquins !).

Et le journalisme, me dis-t-on ? AHAHAHA. J'ai toujours souffert d'un gros manque de confiance en moi. Du coup, les écoles, je sentais pertinemment que j'allais échouer, me considérant comme pas du tout douée pour ça. Pareil pour mes deux mémoires de Master où j'étais intimement persuadé d'avoir écrit du caca. Parfois je me dis que j'aurai dû tenter, mais après, j'ai 23 ans, j'ai un peu la flemme de repartir faire des études à l'heure actuelle. Après cinq années de fac, on a envie de bosser.

J'en viens donc à mon avenir ! Bon, je vais pas vous le cacher, la situation économique actuelle est tellement catastrophique que mon secteur est un des premiers sur lesquels les économies doivent être faites (un gros paradoxe en somme, car c'est en temps de crise que la communication est le plus important). Du coup, fraichement diplômée, je me confronte à des offres où l'on demande 5 ans d'expérience ou alors on me balance que je suis trop qualifiée pour les autres jobs >_<

J'ai donc décroché un contrat de service civique pour six mois comme animateur multimédia, parce que je voulais pas rester à rien faire dans mon coin. Et puis, si ça me plait, je pourrais pousser dans cette voie. En cela, je me sers de mon diplôme comme d'un outil plutôt qu'une vitrine pour valoriser ce que j'ai fais pendant cinq ans comme plue-value par rapport au poste. A côté de ça, je surveille aussi les concours administratifs mais quand je vois les modalités d'examen, je pète un câble tellement c'est dur !

Voilàà, désolée du pavé imbuvable, mais c'est pour dire qu'il ne fat jamais se décourager et ne pas se focaliser sur un seul corps de métier. Beaucoup de gens vous diront l'inverse mais ils ne connaissent pas la réalité du marché. Les rêves sont un moyen à long terme de s'accrocher aux études. Bon courage à toutes et à tous !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Elesia, je trouve ton parcours presque exemplaire tu vois !
Bon, bien sur, tu as eu des désillusions, comme tout le monde, cependant je trouve que tu avais vraiment l'esprit ouvert comparé à d'autres Bac + 5 ou Bac + 8 qui ne veulent réellement pas s'éloigner de leur catégorie... Je trouve ca dommage dans un sens, pour eux, vu qu'ils se retrouvent sans rien, mais aussi, c'est compréhensible.

Comme quoi le mieux c'est peut etre d'ammasser le plus de compétences possibles pour se construire une carrière !

En Bib on nous conseille toujours de prendre le premier boulot qu'on trouve : dans ma formation, on sort Catégorie B, normalement. Mais en général, c'est pas rare qu'il y en ait qui ne trouve aucun poste, sinon au rang d'en dessous quoi !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Etant plus experimenter que vous dans le domaine des questions professionelles, je vais me permettre quelques conseils qui ne seront pas ceux d'un père mais de quelqu'un qui ferait plutôt le vieil ami.

- la vie est difficile mais le but premier c'est le plaisir! Faites ce que vous aimez, aimez ce que vous faites! C'est votre vie! N'ecoutez pas ce que les autres pensent être juste pour vous, forgez vous vos experiences, n'ayez pas peur des obstacles, ne fuyez pas l'echec, ne pleurez pas vos limites, ne complexez pas d'etre exigent.

- si vous avez un doute sur une branche de métiers, renseignez vous! N'ayez pas peur d'aller sur place et de vous faire un véritable avis. Trop souvent, vous choisissez une voie en fonction de vos facultés scolaires, et comme souvent c'est une grosse erreur.

- il existe un excellent compromis entre votre avenir professionel, votre vie amoureuse/familiale et vos loisirs, soyez exigent, c'est votre vie! A vous d'en fixer les limites.

- restez optimiste, l'avenir c'est vous et moi, ce que nous en faisons détermine les années à venir.

- enfin, profitez et affronter la peur de l'inconnu, n'ecoutez que ce qui est important pour vous, et surtout, enrichissez vous de vos experiences et ne soyez pas aveugle sur vos echecs. Il n'est jamais bon de reproduidre les mêmes cheminements encore et encore. Il n'existe rien d'insurmontable, de ridicule, et rien que vous ne puissiez regretter si vous essayer. L'inaction est souvent la pire des idioties.

SOYEZ HEUREUX ET TRAVAILLER POUR ETRE EPANOUIE, non pour un besoin matèriel superficiel et ephemere.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh mon Dieu ! QUELQU' UN DE PLUS HIPPIE QUE GIM ! xD

Hmm, bref, reprenons nos esprits...je dis ça mais en fait, il y a du vrai là-dessous et je suis principalement d'accord avec toi (même si c'est tellement plus simple à dire qu'a faire), hormis ce détail:

forgez vous vos experiences, n'ayez pas peur des obstacles, ne fuyez pas l'echec
[...] profitez et affronter la peur de l'inconnu, n'ecoutez que ce qui est important pour vous, et surtout, enrichissez vous de vos experiences et ne soyez pas aveugle sur vos echecs.

L'expérience...s'enrichir des échecs. Oui, c'est ce qu'il faut faire et je suis tout à fait prête à le faire, mais : admettons que quelqu'un fasse des études dans une école très, très chère (genre les Beaux-arts). Après ce genre d'études, tu n'as plus le droit à l'échec, parce que tu ne peux pas te permettre d'avoir endetté tes parents pour échouer pendant et après ta scolarité. Enfin, c'est ce que je pense.

Écoutes (ou plutôt lis ^^), eon =): c'est bien un petit message bisounours de temps en temps, mais tu demandes l'impossible, là. Trop de bisounours tue les bisounours (ok je viens de sortir la phrase de ce forum xD ) : ça en deviens déprimant, parce que tu ne peux pas réaliser tout ce que tu proposes, et pourtant si tu réalisais tout ça, tu serais la personne la plus heureuse au monde...ce qui revient à dire qu'être le plus heureux est impossible...déprimant.

Après, dire "meuh non, c'est pas impossible", ça en revient à dire que tu es la personne parfaite qui réussit tout ce qu'elle entreprend.

Tout ça, c'est ce que je pense, et je sais bien que la plupart de ceux qui lisent ce message seront en désaccord et diront que je n'avance aucun argument valable. Et je tiens à préciser que je suis parfaitement consciente du fait que je me ferai très probablement lincher pour un message aussi pessimiste. Je suis prête, du moment qu'on fasse ça poliment.

PS : HS :

Enfin...50 messages...je pourrais enfin poster dans le topic des créations artistiques !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

×