Aller au contenu
Castlebouh

Hideout

Recommended Posts

*arrive sur scène en surfant sur un piano à roulette et salut son public avec une grimace insolente^^*

Hello cher public!

On est bien d'accord, jouer aux jeux vidéo c'est cool. Mettre le bazar dans une ambassade au fin fond de Bordeciel, explorer la Grande Muraille et mettre une raclée à toute une bande de mafieux avec une héroïne en short, faire des heures de level-up pour se farcir la coupe Hadès d'une traite en mode "hard" ou bien exploser des zombies à la chaîne dans un château au style gothique, c'est fun!

Mais s'embouler dans sa couette et lire un bon manga l'est tout autant, non?

Laissez moi vous parler de Hideout. Il s'agit d'un seinen one-shot (manga en un seul tome) écrit par Masasumi KAKIZAKI (Green Blood, Rainbow) que l'on peut ranger sans aucune hésitation dans la catégorie Horreur/Thriller. Étant une trouillarde au dernier degré, j'avoue avoir été surprise de vouloir lire ce manga. Il suffit de voir la couverture pour savoir à quoi on a affaire, mais j'étais curieuse. Mal m'en a pris car j'ai put vivre ma première nuit blanche au fond de mon lit toutes lumières allumées, Nightwish à fond dans les oreilles et mon ours en peluche dans les bras. J'ai aussi découvert que je fais partie de cette catégorie de gens capable d'avoir peur de leur ombre si je suis pas bien réveillée (trouillarde au dernier degré je vous dit^^).

Pour ce qui est de l'histoire, c'est à la base plutôt simple. Seiichi Kirishima est au bout du rouleau. Criblé de dette, accablé par la mort de son fils, il décide de tout reprendre à zéro et pour ce faire une seule solution. Il a pris ça décision, ce soir... il va tuer sa femme.

Il partent ensemble en seconde "Lune de Miel" afin de "recoller les morceaux". En route vers des cascades dont on dit qu'elles apporteraient le bonheur aux couples (je sais pas vous, mais ça sent l'embrouille cette histoire), Seiichi nous fais le classique "coup de la panne" dans un lieux isolé. Puis décide de passer à l'acte. Toutefois il se rate et Miki réussit à s'enfuir. Elle se réfugie dans une grotte, Seiichi la poursuit (fausse-bonne idée n°1) et lui porte un coup fatal (fausse-bonne idée n°2). Seulement voilà, il n'est pas tout seule dans cette grotte et bien que le trajet aller ait été en ligne droite, quelque chose semble avoir perturber son sens de l'orientation.... Le chasseur devient la proie.

J'espère vous avoir mis l'eau à la bouche. Ce manga brille par une ambiance glauque, angoissante et sombre au possible rendue par un très bon coup de crayon. Certaine scènes ont été dessinée en trait blanc sur fond noir ce qui rend très bien et il y a beaucoup place pour l'interprétation. Comme pour un bon film d'horreur, tout n'est pas forcément montrer mais seulement suggérer.

Les personnages sont très bien développer grâce à de nombreux flash-back qui interviennent toujours au pire (ou meilleur selon le point de vue^^) moment possible. Ils nous permettent de mieux comprendre comment les personnages en sont arrivé là où ils sont, le "pourquoi du comment" de leurs décision et on se rend compte des changements psychologiques de Seiichi qui sont très subtils, mais radicaux.

Autre point fort du manga, il n'y a ni gentil(s), ni méchant(s) définis. Tout est laissé à la libre appréciation du lecteur et votre opinion à propos d'un personnage à la page 12 ne sera peut-être plus valide à la page 143.

Le manga aborde des thèmes comme la folie, les conséquences d'une solitude prolongées et de ce dont est capable un être humain acculé pour sauver sa vie et ses intérêts, de comment une succession d'évènement d'apparence mineurs peut conduire au fond du gouffre, ect...

Je vous préviens également que ce manga est très violent. Si vous êtes trop jeune ou si vous n'aimez pas la tripaille qui volent dans tout les sens et le jus de myrtille sur les murs, passez votre chemin. Et il n'y pas que de la violence physique, psychologiquement il peut y avoir quelques perles aussi. Vous voyez Berserk (Kentaro MIURA)? même genre.

J'ajouterais enfin que la peur est quelque chose de propre à chacun et que se qui terrorise les uns peut faire doucement rigoler les autres.

Bon, j'espère ne pas vous avoir ennuyer avec mon blabla, et avoir éveiller votre intérêt. Si vous êtes fatigués de lire des shônen à rallonge, Hideout peut-être une bonne idée si vous vous sentez prêt. A l'évidence moi je ne l'étais pas, mais je ne regrette pas cette expérience :).

Si vous l'avez déjà lut n'hésitez pas à me donner votre avis.

hideout-582702.jpg

hideout-582722.jpg

*quitte la scène en chantant (braillant^^) Amaranth à tue-tête*

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ignie   

Hideout est bon. Très bon même.
Bon, déjà, c'est un One Shot, donc si vous avez envie de lire un manga sans forcément vous farcir toute un saga de plusieurs tomes, c'est cool.

Après il faut pas être dégouté par le sang tout ça.

Les thèmes abordés sont des thèmes très interessant qui ne sont pas traités à la légère, et la fin de ce manga est vraiment bien tourné, et logique.

Bref, je le reccomande, il est très bon! ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×